Située dans le département du Var (83), Sainte-Maxime s’affirme comme une ville à taille humaine, logée dans un cadre exceptionnel.

En tant que station balnéaire du littoral méditerranéen français, elle peut être la destination idéale pour des vacances, mais aussi un lieu rêvé si vous désirez investir dans l’immobilier, via l’achat par exemple d’une résidence secondaire.

Sainte-Maxime, l’authenticité du littoral varois

Cité touristique de 13 900 habitants, Sainte-Maxime est la plus grande ville du Golfe de Saint-Tropez. Célèbre pour sa Tour Carrée, bâtie vers 1520, Sainte-Maxime a connu un important développement démographique à partir de 1900, portée par son statut de station climatique, reconnu dès 1922. Cet essor est marqué par la création d’un casino en 1929.

Sainte-Maxime est aujourd’hui une station touristique à vocation familiale, récompensée par l’obtention en 2005 du Pavillon Bleu, label environnemental, pour la qualité de sa plage. La ville est reliée à Saint-Tropez par une navette maritime régulière, tandis que d’importantes infrastructures existent à proximité de la commune : la Route Nationale 25 rejoint l’autoroute A8 au nord, tandis que deux proches gares TGV (Draguignan et Saint-Raphaël) sont accessibles grâce au réseau d’autobus local.

Son arrière-pays est marqué par la présence du Massif des Maures, relief majeur du paysage varois, à la végétation typique, mêlant romarin et lavande.

Le marché immobilier de Sainte-Maxime

Selon les données disponibles de l’INSEE et des observatoires des notaires , Sainte-Maxime a connu une augmentation du prix du mètre carré de l’ordre de 5,3% en cinq ans. Néanmoins, le coût actuel du mètre carré reste inférieur à ce qu’il était en 2010 (-3,8 %). Il est à noter que la progression des prix immobiliers à Sainte-Maxime connaît actuellement un ralentissement, une tendance engagée avant la crise et le confinement du printemps 2020.

Lire également :  Où acheter un bien immobilier à Nice ?

Le marché local de l’immobilier est actif, et l’on compte pas moins de 56% de résidences secondaires sur l’ensemble des 16500 logements que compte la commune. Les habitations y sont plutôt spacieuses, 70% d’entre elles comptant au moins 3 pièces, dont 16% environ comportent 5 pièces ou plus.

Sainte-Maxime, une station balnéaire onéreuse

Comme de nombreuses cités du littoral varois et azuréen au sens large, Sainte-Maxime affiche un prix du mètre carré très élevé : 5035 euros selon le site et baromètre immobilier Seloger.com, avec un écart allant de 4100 à 6600 euros. Les appartements sont un peu plus abordables, à 4625 euros le mètre carré, mais dépassent eux aussi largement la moyenne du Var (3500 euros/m²). Le site Meilleursagents.com indique des valeurs au mètre carré relativement proches, avec 4440 euros en appartement et 6172 euros en maison.

Sur la commune, certains espaces sont moins chers, à l’image du secteur Les Bouteillers (4150 euros/m²) et Le Capet (4567 euros/m²). Les quartiers situés au-delà du centre-ville sont étonnamment les plus coûteux, et dépassent les 5600 euros/m². Sainte-Maxime demeure malgré tout davantage “accessible” au niveau financier que Grimaud, située au sud.

Si ces prix vous dissuadent d’y réaliser un achat, l’option de la location vous permettra de réserver un logement à environ 17 euros par mètre carré. À l’inverse de l’achat, ce sont les quartiers proches de la Mer Méditerranée qui s’affirment comme les plus onéreux en location, tout particulièrement Les Bouteillers (20,8 euros/m²).

Quel que soit votre projet, nous vous conseillons de prendre contact avec une agence immobilière à Sainte-Maxime, où une équipe composée de professionnels sera à même de vous accompagner et de trouver pour vous les biens qui vous correspondent.

Lire également :  Pourquoi acheter un immeuble de rapport pour optimiser la rentabilité locative ?