Département du littoral méditerranéen français, le Var dispose de nombreux atouts susceptibles d’attirer de nouveaux résidents.

Le Var : un département où il fait bon vivre

Hormis son climat très doux et ses plages de sable fin, le Var se distingue par son arrière-pays authentique, marqué en outre par les reliefs du Massif des Maures et de l’Estérel, mais également par des prix immobilier nettement moindres que ceux que l’on retrouve dans le département voisin, à savoir les Alpes-Maritimes.

De ce fait, le Var peut constituer l’espace idéal pour acquérir un bien immobilier, maison ou appartement.

Vue d’ensemble de l’immobilier dans le Var

En consultant une carte interactive des prix immobiliers sur un site de référence tel que Seloger.com, le Var apparaît nettement divisé en deux parties : celle du nord, où le mètre carré ne dépasse que très rarement les 3500 euros, dans certaines communes, et son aire littorale, bien plus chère, et portée notamment par les villes de St-Tropez et Ramatuelle, toutes deux répertoriées à plus de 10 000 euros le mètre carré.

Le nord-est, à proximité des Alpes-Maritimes, se révèle un peu plus cher, entre 3500 et 4000 euros/m². Ces tendances de pour l’achat sont également valables en ce qui concerne les locations, si vous désirez seulement réserver un logement pendant les vacances.

Le site Seloger.com indique un prix de l’immobilier dans le Var de 3540 euros le mètre carré, conforme à la moyenne régionale, et environ 25% moins onéreux que dans les Alpes-Maritimes (4624 euros/m²). Les appartements se vendent entre 2500 et 4700 euros/m², pour une moyenne d’environ 3585 euros/m².

Les centres urbains du Var : accessibles ou hors de prix ?

Contrairement à ce que l’on pourrait estimer de prime abord, Toulon, chef-lieu de département, n’est pas l’une des communes les plus chères du secteur, bien au contraire, malgré sa population de plus de 175 000 habitants. Le mètre carré vaut environ 2600 euros en janvier 2021, soit près de 25% de moins que la moyenne du Var.

Cependant, il existe de fortes disparités entre les différents quartiers de la ville, à savoir ceux du centre (1800-2700 euros/m²), et ceux de la périphérie, qui peuvent atteindre les 4000 euros/m², comme à Mourillon-Sud.

On remarque une situation différente à Hyères, un peu plus à l’est : là, le mètre carré s’élève à 3800 euros/m² approximativement, ce qui demeure un prix abordable pour une station balnéaire davantage à taille humaine.

À l’inverse, l’espace littoral situé autour de St-Tropez s’impose de loin comme le plus onéreux du département. Dans un arc-de-cercle comprenant Grimaud au nord jusqu’au Lavandou au sud-ouest, le mètre carré dépasse presque toujours la barre des 5000 euros, pour culminer sur la commune de Ramatuelle à 12 176 euros.

De même, tout à l’ouest du Var, la station balnéaire de Bandol atteint 5300 euros/m², ce qui en fait l’une des communes les plus difficiles d’accès au niveau de l’immobilier dans le Var.

Dans quelle ville acheter dans le Var pour un budget plus limité ?

Si vous êtes rebutés par le caractère onéreux du littoral varois et que vous êtes prêts à vous aventurer plus loin dans l’arrière-pays, Draguignan pourrait davantage vous convenir. Cette ville de 39 000 habitants, sous-préfecture du département, située à proximité du parc naturel du Verdon, suit parfaitement la tendance de la partie nord du département, et affiche une moyenne de prix de seulement 2300 euros au mètre carré. Néanmoins, vous serez situés relativement loin du littoral.

Au sud-est, sur le bord de mer, Fréjus peut constituer un excellent compromis entre des prix “classiques”, soit 3643 euros/m², et une localisation plus avantageuse, proche des plages et de la limite des Alpes-Maritimes, espace hautement touristique.

Afin d’être au mieux accompagnés dans vos recherches ainsi que votre projet immobilier dans le Var, nous vous conseillons d’avoir recours à une agence immobilière à Fréjus. Une équipe professionnelle sera à même de trouver pour vous le bien qui vous correspond.