En quoi consiste exactement la loi Pinel ?

Le dispositif Pinel est une loi mise en place par Sylvia Pinel depuis 2015 et qui permet aux Français, investissant dans des logements neufs, de pouvoir bénéficier d’une réduction des impôts. Elle a été créée dans le but de promouvoir la construction de nouveaux biens immobiliers. Il faut cependant respecter certaines conditions que la loi exige pour pouvoir espérer obtenir cette exonération.

Comment bénéficier d’une exonération avec la loi Pinel ?

Le dispositif impose certaines obligations pour que les acquéreurs de logements puissent avoir le privilège d’être exonéré. Dans un premier temps il faut que l’habitation qu’ils achètent se trouve dans une zone ou la demande est forte. De plus, il est nécessaire qu’elle fasse partie des biens qui soient acceptés par Pinel, c’est à dire :

  • appartements ou maisons neufs ;
  • logements en pleine construction ;
  • habitations en pleine rénovation ;
  • locaux demandant des travaux pour être aux normes.

Il faut aussi que l’espace ou se situe le bien soit avantageux pour les futurs locataires, c’est pour cette raison que le logement doit se trouver dans un endroit qui présente une possibilité d’emplois, des transports en commun et soit en pleine expansion que cela soit aux niveaux des secteurs proposés comme les écoles ou les loisirs mais également au niveau des projets prévus sur le long terme.

Lire également :  Faut-il payer la taxe de séjour à un particulier pour une location saisonnière ?

Enfin, pour pouvoir espérer cette exonération, il ne faut pas oublier que la loi Pinel est un système d’investissements locatifs, vous êtes donc dans l’obligation de louer votre demeure et ce dans les 30 mois qui suivent son achat et pour une durée minimale de 6 ans .

Quels avantages offre la loi Pinel ?

Pour tout achat d’un logement totalement neuf, vous êtes dans l’obligation de payer la taxe foncière. Cependant vous pouvez en être exonéré avec les avantages qu’offre le système pendant une durée de 2 ans après la finition des travaux de l’habitation.

Il faut savoir que plus la durée de la location est longue, plus la réduction d’impôts sera conséquente. Ainsi, pour une location d’au moins :

  • Six années, vous obtiendrez une diminution de 12% du bien.
  • Neuf années, vous obtiendrez une diminution de 18% du bien.
  • Douze années, vous obtiendrez une diminution de 21% du bien.

Autre point important, si votre logement respecte les normes BBC (Bâtiment Basse Consommation Énergétique), la durée de l’exonération peut être rallongée et vous pouvez bénéficier d’une réduction qui durera 7 ans au total.

La loi donne aussi l’autorisation aux propriétaires de louer leur appartement ou maison à un ou plusieurs membres de la famille. De plus, c’est un bon moyen d’avoir une entrée d’argent tous les mois et ce, durant tout le temps de la location.

Quand et comment demander l’exonération de la taxe foncière ?

Afin de tirer parti des avantages de cette diminution d’impôts, il est impératif de réaliser certaines démarches. En effet, selon l’article 1383-0 B bis du CGI, vous avez l’obligation de vous rendre aux services des impôts dans le but de remplir un formulaire. Attention, vous avez seulement 90 jours après la fin de la construction de votre demeure pour pouvoir faire cette demande.

Lire également :  Comment agir contre le locataire qui part avec les meubles ?
Catégories : Bon à savoir