Réparation de chasse d’eau : à la charge du locataire ou propriétaire ?

Réparation de chasse d’eau : à la charge du locataire ou propriétaire ?

reparation chasse eau locataire ou proprietaire

Une chasse d’eau est tirée en moyenne 5 à 6 fois par jour par la même personne. Bien évidemment, le mécanisme de celui-ci finit tôt ou tard par causer des ennuis au locataire d’une quelconque habitation.

C’est là que la question se pose le plus souvent, à qui la charge des réparations revient-elle, au locataire ou propriétaire ? Les réponses à cette question sont dans les paragraphes suivants.

Sachez juste qu’il ne faut pas prendre à la légère une panne de chasse d’eau si l’on veut éviter une consommation excessive d’eau.

Le locataire doit s’occuper de la chasse d’eau

Le locataire, quand il a signé le contrat pour sa maison ou son appartement, a accepté de s’occuper de toutes les réparations locatives qui ont été listées par décrets.

Pour ce qui est des réparations locatives, les règles sont simples. Le locataire doit se charger de chacune des réparations contenues dans le décret. Si telle ou telle réparation est en vue, mais qu’elle ne fait pas partie de la liste, c’est que c’est le bailleur lui-même qui doit s’en occuper.

En ce qui concerne les chasses d’eau défectueuses, le locataire est le seul responsable du changement de la pièce hors d’usage. C’est une norme établie puisque le décret des réparations locatives le mentionne dans ses lignes.

Le locataire est donc obligé de se charger de ces réparations lui-même, sauf s’il peut prouver que le dysfonctionnement est dû au dépérissement du matériel. Dans ce cas-là, c’est au bailleur de s’en charger.

Lire également :  Comment installer une borne de recharge de véhicule électrique en copropriété ?

Quel est le prix à payer pour une réparation de chasse d’eau ?

Il est conseillé au propriétaire de faire confiance à l’intervention d’un plombier que de s’en occuper lui-même. Il y a encore quelques mois les services étaient proposés à un tarif environnant les 140€, réparation et déplacement compris.

A savoir que :

– Les prix sont généralement fixés avant toute intervention pour éviter toute incompréhension.
– L’intervention est disponible partout en France et peut se faire à la minute, ce qui est très important pour les pannes d’électricité et de plomberie.
– Tous les échanges se font en ligne, il est donc facile de s’arranger avec le locataire pour décider du créneau.

Il est donc plus judicieux que ce soit le propriétaire qui fasse la commande d’intervention, mais qu’il joigne au responsable les renseignements concernant le locataire et que l’intervention d’un plombier se fasse dans un créneau qui ne le gêne pas.

Consommation excessive d’eau de la part du locataire

Pour conclure cet article, il est nécessaire de prévenir les locataires sur les problèmes de chasse d’eau dans les logements de location. Il s’agit là d’une hausse de la facture due à une fuite d’eau dans la plomberie.

Étant locataire, il vous est vivement conseillé de faire réparer au plus vite une chasse d’eau présentant un dysfonctionnement. En effet, même une simple petite fuite peut engendrer des augmentations importantes au niveau de vos factures.

Si votre consommation d’eau froide est comprise dans vos charges communes, la fuite n’aura aucun impact sur vous.

Lire également :  Zoom sur la déclaration d'intention d'aliéner

Mais si dans un tout autre cas, vous disposez d’un compteur divisionnaire ou personnel d’eau, comme dans les maisons, une petite fuite de quelques litres toutes les heures peut rapidement causer des problèmes. Le locataire en sera obligatoirement tenu comme seul responsable.

Découvrir
Articles similaires