C’est décidé, vous vendez votre maison. Mais avez-vous pensé à la vidange de la fosse septique ? Des experts sont là pour vous accompagner tout au long du processus.

Vente immobilière et fosse septique : que dit la loi ?

La vente d’un bien immobilier ne se fait pas en un claquement de doigts, et une certaine préparation en amont est nécessaire pour trouver l’acheteur idéal dans les meilleurs délais. Entre autres, l’assainissement de la fosse septique est primordial si vous souhaitez vendre votre bien immobilier dans le respect des normes en vigueur.

Partez l’esprit libre grâce au diagnostic Assainissement Non Collectif (ANC) qui vous permet de visualiser la quantité de matière présente dans votre fosse. Obligatoire parmi les documents à fournir lors d’une vente immobilière, le diagnostic Assainissement vous apporte les informations nécessaires pour mettre en place un dispositif d’assainissement de la maison.

Au terme du diagnostic, vous serez ainsi en mesure de savoir s’il vous faut procéder ou non à la vidange de votre fosse septique. Celle-ci est obligatoire lorsque votre fosse est remplie à 50% et recommandée entre 30 et 50%. Vous êtes perdu sur le fonctionnement de votre fosse ? On vous explique tout.

Une fosse septique, comment ça marche ?

En France, une grande partie des habitations rurales ne sont pas reliées au réseau sanitaire collectif. C’est là qu’intervient la fosse septique, en remplaçant le tout-à-l’égout.

Lire également :  La législation pour une maison mitoyenne : tout savoir

Le fonctionnement de la fosse septique part d’un constat simple : toute habitation non reliée au réseau collectif doit disposer d’un système d’évacuation des eaux usées permettant de dépolluer celles-ci sans risque environnemental pour le sol. Il s’agit d’épurer les eaux usées (les eaux-vannes en provenance des sanitaires) pour pouvoir les rejeter sans danger dans le sol ou les effluents.

La fosse comporte deux compartiments afin de pouvoir assurer les différentes phases de dépollution et traiter les déchets sur place sans transport pour rejeter une eau propre dans les sols. L’assainissement se fait en plusieurs étapes : les matières organiques se décomposent, les plus lourdes restant au fond pendant que les plus légères restent en surface sous forme d’écume.

Après quoi les bactéries anaérobies digèrent une partie des matières pendant que les gaz nocifs présents dans la fosse sont évacués par le biais de la ventilation.

Quand doit-on vidanger la fosse septique ?

La présence de regards sur les compartiments de la fosse vous donne la possibilité de savoir à quel niveau votre fosse est remplie. A partir de deux tiers, une vidange est nécessaire, sans quoi les liquides s’évacueront sans avoir été filtrés – ce qui nuit fortement à l’efficacité de la fosse.

Il vaut mieux donc ne pas trop attendre pour faire vidanger sa fosse septique, si l’on ne souhaite pas se retrouver avec une fosse défaillante et une pollution des sols alentours.

Ne tardez plus, contactez vite un professionnel pour un assainissement de la fosse efficace, rapide et dans le respect des normes en vigueur. Attention, une fois le chantier terminé, ne jetez pas vos justificatifs de travaux : ils vous seront demandés en cas de contrôle sanitaire.

Lire également :  Réparer le mécanisme de fermeture d'une fenêtre : propriétaire ou locataire ?

Quelle est la fréquence d’une vidange de fosse septique ?

La vidange d’une fosse septique est conseillée tous les 4 ans environ, et ne s’applique qu’au deuxième compartiment afin qu’une partie des boues reste dans la fosse, sans quoi celle-ci ne peut fonctionner normalement. Besoin de faire une vidange ? N’hésitez plus, contactez un expert et gardez l’esprit tranquille pour la vente de votre maison.

Catégories : Bon à savoir